Usurpation d’identité: GIMP contre SourceForge

Usurpation d’identité: GIMP contre SourceForge

Usurpation d'identitéCe soir, au cours de mes pérégrinations sur le Web, je me suis retrouvé à lire un article fort intéressant sur LinuxFR, un site où les articles sont en général très complets et très bien rédigés. L’article en question m’a interpellé parce qu’il traitait de deux sujets qui me tiennent à coeur: la communauté opensource et l’usurpation d’identité.

C’est en lisant l’article que j’ai découvert avec stupéfaction les mauvaises pratiques de SourceForge. C’est un site pour lequel j’avais encore jusqu’ici beaucoup de respect, sans doute parce que je l’ai utilisé de nombreuses fois pour l’un des X programmes opensource que j’utilise. (FileZilla, GIMP, VLC, etc.) Certes, cela fait un moment que je n’y suis pas retourné, mais l’image que j’avais de cette plateforme était encore assez bonne. Et là, une gifle: j’apprends que SourceForge s’approprie les comptes des éditeurs de logiciels qu’ils jugent « inactifs » et qui cherchent à partir vers des prairies plus vertes.

Et s’approprier le compte d’une personne ou d’une organisation sans son autorisation, c’est appelé de l’usurpation d’identité… et c’est grave.

Je ne vais pas ici résumer plus l’article, je pense qu’il est de très bonne qualité et vous invite à le lire si vous en avez l’envie. Ce que je tenais encore à dire ici dans ces quelques lignes, c’est qu’il est vraiment nécessaire de comprendre qu’un intermédiaire – quel qu’il soit – a toujours la possibilité de vous faire du tort.

Vous avez un projet ? Vous voulez l’héberger et le distribuer ? Ne choisissez pas une solution toute faite qu’on vous offre sur un plateau d’argent (SourceForge, Github, et compagnie), optez pour votre propre infrastructure sur laquelle vous avez tout le contrôle nécessaire. C’est comme pour vos publications sur Internet: Facebook et consorts s’approprient vos contenus. Auto-hébergez et vous garderez plus facilement le contrôle de vos informations (indexation et moteurs de recherche exclus, on s’entend bien).

Source de l’image: Pixabay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.