Internet: Anonymat contre Pseudonymat

Anonymat contre Pseudonymat

Régulièrement durant mes moments de lecture et de veille sur Internet – et à plus forte raison depuis l’affaire PRISM – je lis des discours éclairés sur l’anonymat, la nécessité d’une neutralité du réseau, la censure, l’espionnage… Certains s’étonnent que le public ne réagisse pas aux informations dévoilées par la presse, les blogs, les sites d’information (je fais partie de cette catégorie de personnes) tandis que les gouvernements s’efforcent de raconter que nos libertés ne sont pas bafouées, qu’il y a des garde-fous, qu’ils ne se permette d’espionner que pour nous aider, nous libérer d’une menace terroriste, de pédophiles et j’en passe, la liste est longue.

On observe clairement deux directions opposées – et c’est le sujet de ce billet -, à savoir:

  • La direction prise par celles et ceux qui oeuvrent pour mettre en place une surveillance massive de la population, ou du moins assurer leur position sur le marché ou dans les sondages
  • La direction prise par celles et ceux qui oeuvrent pour mettre en place un parfait anonymat sur Internet et éviter qu’on se fasse espionner à tous les coins de rue pour n’importe quelle raison

En ce qui me concerne, et même si je me rapproche clairement plus du deuxième groupe évoqué, je pense que ces deux directions sont fausses. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’on parle d’anonymat et non pas de la notion de pseudonymat, foncièrement différente.

Qu’est-ce que le pseudonymat ?

Alors voilà, qu’est-ce que le pseudonymat et pourquoi est-ce qu’il s’agit à mon avis d’une alternative intéressante ? Le pseudonymat, c’est une solution à mi-chemin entre l’anonymat et l’identification claire et précise d’une personne. C’est là d’ailleurs que l’on arrive sur le terme clé du sujet: l’identification.

Le pseudonymat, c’est de s’identifier aux yeux du monde sous un pseudonyme. On est connu, on sait reconnaître la personne qui porte ce pseudonyme mais on ne sait pas nécessairement qui (en tant que personne physique) se cache derrière. Certains internautes portant des pseudos font la démarche d’un jour dévoiler leur vrai nom (exemple: Korben), d’autres restent de parfaits mystères (exemple: Hooper, bien connu des gamers et dont même le WHOIS du nom de domaine ne retourne rien de bien parlant).

S’il est vrai qu’il n’est pas possible d’identifier de manière sûre quelqu’un utilisant un pseudonyme, il reste aisé de comparer ses idées, son mode d’écriture, sa voix (si un canal VoIP est utilisé ou dans le cadre d’une vidéo) à d’autres éléments déjà publiés précédemment. Certes, on n’arrive toujours pas à un degré de 100% de certitude, mais je pense que l’internaute moyen a suffisamment de capacités pour déconnaitre la vraie personne d’un imposteur. C’est un modèle qui fonctionne et qui est déjà utilisé sur Internet depuis de nombreuses années: les blogs et les forums utilisent ce principe, par exemple.

Comparaison entre les différents types d'identification (Anonymat, pseudonymat et personnalité identifiable)
Comparaison entre les différents types d’identification (Anonymat, pseudonymat et personnalité identifiable)

En mettant en oeuvre le pseudonymat, on fait un compromis entre l’obtention d’informations et le respect de la vie privée, puisqu’on arrive clairement à identifier une personne sans pour autant connaître son nom, son prénom, son adresse ou encore bien d’autres informations à caractère privé. C’est après avoir exposé ces arguments dans ma tête qu’il m’a semblé important d’écrire là-dessus pour évoquer cette piste. J’avais d’ailleurs été inspiré par l’un ou l’autre des articles que j’ai lu et qui parlait précisément de cette notion de pseudonymat – qui n’a, une fois de plus, rien à voir avec l’anonymat – qui me semble plus compliqué à mettre en place et plus difficile à utiliser.

Comparaison avec l’anonymat et la personnalité identifiable

Ce que je nomme « personnalité identifiable », c’est de pouvoir désigner (reconnaître) une personne par son nom, son visage ou toute autre information dont on peut disposer, qu’elle soit numérique ou non. C’est ce que les gouvernements et d’autres entreprises privées intéressées tentent de mettre en place, à savoir vous voir tout nu pour mieux prévoir vos envies, connaître vos habitudes et peut-être même vous influencer. Le but est d’avoir un maximum d’informations sur vous, que ce soit à des fins marketing ou « sécuritaire ». (sous-entendu, on veut tout savoir de vous pour être sûr que vous n’êtes pas un vilain méchant prêt à faire exploser la Terre)

Son inverse est l’anonymat, c’est-à-dire de ne rien savoir sur la personne en face, ne pas pouvoir la reconnaître car aucune information n’est disponible ou, plus probablement, aucune information n’est exploitable car noyée dans une foule d’autres données incompréhensibles, impossible à interpréter ou farfelues. Le but est que rien ni personne ne soit capable de savoir qui vous êtes, ce que vous faites, où vous allez, bref, que rien ne puisse vous contrôler.

Si je comprends et je suis plus proche de l’anonymat que de l’identification claire, c’est parce que cela m’ennuie que l’on se permette d’intervenir dans ma vie et de la retourner dans tous les sens sans m’en demander l’autorisation. Ceci est, pour moi, une violation grave de la confiance et de la vie privée d’une personne et aucun organisme ni aucun être humain quel qu’il soit ne devrait faire ce genre de chose.

Si une telle volonté d’anonymat marque actuellement Internet, c’est parce que d’autres personnes, comme moi, ont horreur qu’on aille leur chercher des poux, même s’ils n’ont rien à se reprocher. C’est une question de principe: n’est-ce pas mal élevé que de surveiller ses voisins par la fenêtre de son appartement ? Et aller fouiller dans un sac qui ne vous appartient pas, sans l’autorisation du propriétaire ? De plus, le principe même d’une démocratie est de donner sa confiance au peuple (présomption d’innocence, si tu nous entends…). Alors comment le peuple peut-il faire confiance à un gouvernement qui n’a pas confiance en lui ? (les Etats-Unis, si vous m’entendez…)

En revanche, un modèle basé sur l’anonymat ne peut selon moi pas réussir non plus. Il devra revenir au pseudonymat. Et pourquoi ? L’exemple même est ce blog, comme tant d’autres d’ailleurs. Comment pouvez-vous savoir qu’il s’agit bien de moi lorsque j’écris ici ? Comment le moteur de blog peut-il savoir qui je suis lorsque je me connecte et si j’ai les droits de ce faire ? Si un individu masqué venait maintenant sonner chez vous et se présenterait comme étant un membre de votre famille en l’ayant marqué sur une feuille de papier imprimée, lui feriez-vous confiance pour autant ? A mon avis, non. Vous ne pouvez tout simplement pas accorder de confiance à quelque chose ou quelqu’un que vous ne pouvez pas identifier. C’est humainement impossible. Voilà pourquoi l’anonymat, selon moi, n’est pas réalisable à 100% et que la seule alternative réaliste est le pseudonymat.

 

Si vous avez des réactions dont vous souhaitez me faire part vis-à-vis de cet article ou si vous avez envie simplement d’en discuter, les commentaires sont ouverts 😉

Source de l’image d’entête: Pixabay


A propos de WebManiaK

Possédant un Bachelor en informatique de gestion, je suis actuellement employé comme développeur .NET (Java et PHP à mes heures perdues). Je me passionne pour les technologies informatiques et j'utilise donc des outils comme ce blog pour me tenir à jour des dernières nouveautés et publier des billets techniques sur des sujets peu évoqués sur le Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*