Je flattr donc je suis

Monétiser un service

J’aime bien suivre l’actualité informatique et j’ai pour cela un certain nombre d’outils, tels qu’un lecteur de flux RSS opensource, un compte Twitter (que je n’utilise bientôt plus, mais soit) et surtout deux ou trois bonnes adresses où aller chercher des informations lorsque j’en ai besoin, le tout listé sur mon propre Shaarli (merci sebsauvage au passage c’est juste le pied géant 🙂 )

Mais voilà, il m’est récemment apparu que mon utilisation du Web était quelque peu égoïste. Oui, on a tendance à considérer les contenus que l’on trouve (plus particulièrement les textes) comme étant libres et, quelque part, presque dus. C’est bizarre, pourtant, si on revient quelques années en arrière lorsque les journaux étaient plus puissants que les morceaux d’actualité qu’on pouvait trouver au hasard sur la toile, c’était alors tout naturellement que l’on payait pour le contenu que l’on lisait. Aujourd’hui, c’est d’ailleurs toujours le cas avec la presse, parce qu’il faut bien payer les rédacteurs, les correcteurs et tout le toutime !

Alors pourquoi ne pas payer les blogueurs que l’on lit ? Parce qu’ils ne sont pas « professionnels » ? Parce qu’ils publient pour leur seul plaisir ? Non, je ne crois pas. Tout d’abord, certains d’entre-eux sont professionnels – en journalisme ou dans tout autre sujet qu’ils abordent sur leur blog. Ensuite, j’estime qu’ils prennent du temps pour rédiger des contenus de qualité, tout comme j’en prends moi-même, certes à une autre échelle puisque ce blog n’a pas beaucoup d’affluence pour le moment, mais tout de même. J’y passe du temps. Et le temps, c’est de l’argent, comme on dit !

C’est pourquoi je me mets à Flattr, un service qui – ma foi – semble plutôt sympa et que j’avais en vue depuis un moment. Le principe est très bien résumé dans cet article notamment et le concept est alléchant. J’hésitais à m’y mettre pour « flatter » les articles que je découvre et qui me semblent de qualité, à vrai dire, je ne sais même plus pourquoi j’hésitais tellement récompenser les auteurs pour leur contenu me semble maintenant d’une évidence flagrante. Dès aujourd’hui, je vais me mettre à récompenser les auteurs pour leurs articles et ainsi – je l’espère – contribuer à leur offrir un café un de ces quatre 🙂

Flattr étant un service de micro-paiements, il est en effet axé sur des petites sommes, mais qui, mises ensemble par plusieurs lecteurs, peuvent devenir intéressants et peut-être payer plus qu’un café. En tous les cas, je n’en serai que plus heureux de pouvoir leur en financer un, ou alors un thé… ou une biscotte ou peu importe ! Mais au moins, je serai heureux de les avoir aidé, à ma manière.

Si vous aussi vous trouvez certains de mes articles intéressants ou qu’ils vous ont aidé, j’ai mis à votre disposition un bouton Flattr dans chacun de ceux-ci. Peut-être contribuerez-vous indirectement à remercier d’autres acteurs de la blogosphère ! Et si je peux me payer un café avec l’aide de mes visiteurs, j’en serai le premier heureux !

Source de l’image: Pixabay.


A propos de WebManiaK

Possédant un Bachelor en informatique de gestion, je suis actuellement employé comme développeur .NET (Java et PHP à mes heures perdues). Je me passionne pour les technologies informatiques et j'utilise donc des outils comme ce blog pour me tenir à jour des dernières nouveautés et publier des billets techniques sur des sujets peu évoqués sur le Web.

4 Replies to “Je flattr donc je suis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*